CV succinct

1976-1977 : enseignement dans l’école primaire italienne.
1978 : maîtrise en histoire, avec une thèse sur la relation entre artistes et paysans dans  l’Italie du début du XXe siècle.
1978-1981 : secrétaire de rédaction de la revue Quaderni Storici
1980-1981 : apprentissage du dessin et de la gravure à la Calcografia nazionale, Rome.
1981 -1985 : recherches en histoire sociale et de l’art, auprès de la Fondation Basso et pour le compte du Commissariato agli Usi civici de la région Latium.
1985-2016 : libre activité d’artiste plasticien, chercheur, commissaire d’exposition. Maintes expositions, en Europe, aux Etats Unis, en Chine (voir la liste exhaustive : http://salvatorepuglia.info/bio-salvatore-puglia/).

S. Puglia est représenté par les galeries Sit down (Paris), Troisième oeil (Bordeaux) et s.t. (Rome).

Articles publiés en revue :

Quaderni storici (1999), Détail (1991), Linea d’ombra (1988), Revue de Littérature Générale (1996), Vacarme (1999, 2000, 2003, 2004), Mediamatic (2001), Issues in Contemporary Culture and Aesthetics (2000 et 2001), Any (1996), Ecrire l’histoire (2010).

Edition de livres:

Via dalle immagini / Leaving Pictures (Menabo, Salerne, 1999), sur le document historique comme source de travail artistique.

Organisation d’expositions :

Iconografie transitorie (Rome, 1999), sur l’art et le document.
Memoria e storia (Naples, 2001), sur la mémoire de la Shoah.
Promemoria (Taggia, 2005), sur la mémoire du tremblement de terre en Ligurie.

Installations dont le sujet est le patrimoine et/ou la mémoire historique :

Laralia, Dale i Sunnfjord, Norvège, 1999.
Project: Personal monuments, Overgaden, Copenhagen, 2000.
La storia, Albergo dei poveri, Naples, 2001.
Impalcatura, Teatro Festival, Parme, 2002.
Arredamento, Albergo dei poveri, Naples, 2002.
La preoccupazione del padre di famiglia, Malborghetto, 2004 et Purgatorio, Naples, 2011.
Glances across Europe, plusieurs lieux en Europe, 2002-2004.
Postcard 02-03, festival Esterni, Terni, 2006.

et sur la question du droit d’asile :

A Parachute, Maastricht (NL), 2000.

 

This entry was posted in TEXTES EN FRANÇAIS and tagged . Bookmark the permalink. Comments are closed, but you can leave a trackback: Trackback URL.